La Tunisie 17 ans aprés de l’adoption de la Résolution 1325 sur les Femmes , la Paix et la Sécurité



<


Il y’a 17 ans jour pour jour, la Tunisie membre non permanent du Conseil de Sécurité des Nations Unis, a voté en faveur de la Résolution 1325 qui a été adoptée à l’unanimité le 31 octobre 2000. La résolution est l’un des premiers documents officiels qui reconnait le rôle des femmes en tant qu’agents de changement pour  l’établissement et le maintien de la paix.

En outre, elle préconise de mieux protéger les femmes et les filles contre les violations de leurs droits fondamentaux et de leur donner accès à la justice et aux services de lutte contre la discrimination.1 

En 17 années, plus de 60 pays dont la France, la Suède et l’Iraq  ont établi un plan d’Action National sur les femmes, la Paix et la Sécurité qui permettra aux gouvernements de développer  les priorités pour la mise en œuvre de la Résolution 1325 du Conseil de Sécurité des Nations Unies. 

La Tunisie  a démarré une discussion au niveau national pour l’élaboration d’un Plan d’Action National sur les Femmes, la Paix et la Sécurité avant fin 2018. Le comité pilotage s’occupant de l’élaboration de ce plan d’Action est présidé par la Ministre de la femme, de la famille et de l’Enfance et inclut des membres de plusieurs ministères notamment le ministère de la Défense, de l’Intérieur ainsi que de plusieurs organisations de la société civile dont Aswat Nissa. 

Au début de l’année 2017, Aswat Nissa a  lancé son programme Femmes, Paix et Sécurité en partenariat avec ONU Femmes(Entité des Nations unies pour l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes) et DCAF(un Centre pour le contrôle démocratique des forces armées)qui a pour objectif de faciliter un dialogue constructif et inclusif entre la société civile et le parlement afin d'adopter un Plan d'Action National reflétant les différentes perspectives des femmes tunisiennes en matière de paix et sécurité. 

Aswat Nissa croit fortement qu’Il y a plusieurs raisons qui doivent inciter l’Etat à engager plus les femmes dans la prévention des conflits, la construction et la consolidation de la paix. Les femmes promeuvent le dialogue, elles créent des coalitions pour la paix. Quand elles sont autour de la table elles apportent leurs perspectives, et le sens de la paix et la sécurité pour elles, pour leurs familles et pour leurs communautés. Elles contribuent à des accords de paix plus holistiques, inclusives et donc plus durables.

Certains pourraient se demander pourquoi la Tunisie est concernée par un Plan d’Action National sur les Femmes, la Paix et la Sécurité  alors que le pays n’est pas en situation de conflit ? 

Il est d’abord important de rappeler que  plusieurs autres pays démocratiques et en situation de paix tels que la Suède ou la France ont établi un tel Plan d’Action. En outre,  plusieurs éléments pourraient mettre en péril la  situation actuelle de la Tunisie  tels  que la position géographique, le potentiel retour des jihadistes ainsi que  l’instabilité politique, sociale et économique du pays.

L’application de l’article 46 de la Constitution de 2014  portant sur l’égalité des chances entre la femme et l’homme pour assumer les différentes responsabilités ainsi que  les conventions internationales relatives aux droits des femmes telles que la CEDAW(La Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes) permettrait de garantir  la mise en œuvre de la Résolution 1325 .

La loi intégrale sur la lutte contre les violences faites aux femmes adoptée récemment par le parlement Tunisien contribuerait certainement à une meilleure protection des droits des femmes en Tunisie ainsi qu'à la mise en place d'un cadre sécuritaire inclusif et égalitaire, fondé sur la sécurité humaine.

Par ailleurs, plusieurs études dont celle menée par la Georgetown University for Women, Peace and Security intitulée le  WPS (Women, Peace and Security)  Index établissent  une corrélation entre le niveau de paix et prospérité d’un pays et l’égalité des droits et opportunités. En effet,  les pays sont plus pacifiques et plus prospères lorsque les femmes se voient accorder des droits et des opportunités égaux et complets. D’après cet index, la Tunisie occupe la 93ème place sur 153 pays loin derrière les Emirats Arabes Unis et juste avant le Rwanda.

En adoptant une approche inclusive, Aswat Nissa offre un espace de confiance et de collaboration pour un meilleur apprentissage ,un partage d'expérience très formateur et met à la disposition des députées et des femmes politiques particpantes à son programmes , d’une part, une  panoplie d’expertises portant sur le renforcement des capacités, les conseils techniques et échanges des expériences comparées des autres pays, d’autre part, d’éminents experts tunisiens et internationaux qui leurs permettront d’acquérir des connaissances théoriques approfondies sur  la Résolution 1325. 
[1] http://www.unwomen.org/fr/what-we-do/peace-and-security